jeudi 24 octobre 2019

Un petit coup de jeune

Le résumé de ce livre m'a tout de suite donné envie: un homme qui se réveille après un accident de voiture en ayant oublié les seize dernières années de sa vie, il faut bien avouer que ce n'est pas banal...

Éric Sadge se réveille un jour dans un lit d’hôpital, après un léger accident de voiture dont il ne se souvient pas.
Un médecin lui annonce qu’il n’a pas trente-cinq ans comme il semble le penser, mais cinquante et un ans, et que nous sommes en 2017, pas du tout en 2001... Éric Sadge apprend alors qu’il souffre d’une amnésie qui lui a fait oublier les seize dernières années de sa vie.
Il va découvrir avec stupeur que son fils est devenu un jeune homme de vingt-trois ans, que pendant ces seize années qui se sont effacées de sa mémoire il a quitté sa femme pour une autre, que son père est mort en lui laissant un drôle de secret, et que sa carrière a pris un tour spectaculaire…
Outre tous les changements les plus récents de notre époque qui l’étonnent et le laissent désemparé, Éric Sadge va s’apercevoir qu’il n’est pas l’homme qu’il croyait être...


Je tiens une nouvelle fois à remercier le réseau francophone NetGalley qui a mis ce livre à disposition en accès libre, me permettant ainsi d'y jeter un œil.
J'étais curieuse tout en ne sachant pas trop à quoi m'attendre quand j'ai commencé ce livre: allais-je tomber sur une histoire pleine de mièvrerie, sur un personnage torturé, sur un secret explosif bien caché au fond d'une mémoire envolée?

En fait, je suis tombée sur Sadge, quinqua paumé, dont les 16 dernières années de vie viennent de s'envoler comme par magie suite à un accident de voiture.
Sadge se réveille donc à l'hôpital, pour découvrir qu'il n'a pas 35 ans mais 51, que son fils est lui-même désormais âgé de 23 ans, qu'il a quitté sa femme pour une jeunette et qu'il a connu une ascension professionnelle fulgurante.
Comme si cela ne suffisait pas, le monde a continué d'évoluer en son "absence": entre les nouvelles technologies, les réseaux sociaux, la télé-réalité, l'hyper-connectivité, Sadge est perdu. 
Et pour couronner le tout, il s'aperçoit que l'homme qu'il est devenu est aux antipodes de celui qu'il était alors.

Grâce à cette histoire, l'auteur en profite pour brosser un portrait pas très glorieux de notre époque, entre terrorisme, écologie, les smartphones, l’addiction aux écrans, etc.
Certes, nous nous y sommes progressivement habitués, tout cela nous paraît désormais normal et même banal (même les choses les plus terribles, hélas), mais aux yeux d'un novice tel que notre personnage principal, ce n'est pas très joli et franchement je comprends Sadge quand il dit que ce nouveau monde ne donne pas très envie.

Notre brave homme essaie de cacher à son entourage professionnel sa perte de mémoire tout en essayant de comprendre comment il a pu devenir celui qu'il est désormais. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il a du mal à se reconnaître dans ce type à qui tout réussit, qui fréquente les stars et qui a quitté sa femme alors même qu'il se sent encore amoureux d'elle.

Sadge va cependant s'apercevoir qu'il n'est pas le seul à avoir changé, ses amis et ses relations de travail ont également évolué, et pas forcément en bien.
J'ai bien aimé découvrir ce petit côté enquête "j'enquête sur moi-même pour découvrir qui je suis", et même si effectivement Sadge n'est pas forcément un homme bien, il fait de son mieux et ses efforts sont louables.

Il se rend compte qu'il n'a plus grand chose à voir avec l'homme qu'il était seize ans auparavant et tente donc de rattraper les "erreurs" qu'il a commises durant ces années. Sauf que son amnésie lui fait justement oublier qu'il n'est plus le Éric de trente-cinq ans, mais un homme qui en a cinquante-et-un, et que ce n'est pas facile de faire table rase du passé.

Bref, j'ai bien aimé ce roman, malgré un personnage parfois peu attachant. Mention spéciale à l'analyse des relations professionnelles/de famille/de couple et des choix de vie qui font que l'on ne devient pas toujours celui que l'on aurait aimé être.

Logo Livraddict
 lecture sympa

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire