dimanche 9 avril 2017

Je m'appelle Requiem et je t'...

Quand j'étais ado et que je n'avais plus rien à lire, je me tournais vers les Frédéric Dard de mon père. Je n'en plus rouvert un seul depuis, mais ce bouquin-là avait l'air aussi déjanté que ce que j'avais pu lire à l'époque...

Moi, vous ne me connaissez pas encore, mais ça ne va pas tarder. Je m'appelle Estéban Lehydeux, mais je suis plus connu sous le nom de Requiem. Je suis curé, ça vous en bouche un coin? Oubliez tout ce que vous savez sur les prêtres classiques, je n'ai rien à voir avec eux, d'autant que j'ai un truc en plus: je suis exorciste. Je chasse les démons. Bon pas tous, parce que je dois d'abord gérer les miens, surtout quand ils font du 95 D, qu'ils dandinent du prose et qu'ils ont des yeux de biche. Chasser le diable et ses comparses n'est pas de tout repos, je ne vous raconte pas. Enfin si, dans ce livre. Ah, un dernier détail: Dieu pardonne, moi pas.

J'ai passé un très bon moment en compagnie de ce livre, qui n'a pas à rougir de la comparaison avec Frédéric Dard. L'exercice n'est pourtant pas simple, nombreux sont ceux à s'y être essayés et à s'être cassé les dents. Il est en effet difficile de ne pas sombrer dans la vulgarité, et c'est souvent là que le bât blesse.

Fort heureusement, rien de tout ça ici. Oui Requiem a la langue bien pendue, il a une sacrée gouaille, un humour décapant et un langage fleuri assez incroyable pour un prêtre, et c'est ce qui m'a plu.
Certains pourraient être choqués par les libertés que prend notre cureton face à la religion (surtout en matière de chair) et là je ne peux rien pour vous à part vous conseiller de passer votre chemin! Il a ses arrangements avec le "patron", ses excuses sont souvent bidon, mais elles ont le mérite de faire sourire.

Requiem va se retrouver mêlé à une sordide histoire en voulant aider Martine, actrice de films pour adultes qui a reçu une proposition de tournage pour le moins singulière et (n'ayons pas peur des mots) dégueulasse. Très vite, notre curé va se retrouver à s'occuper de très près de la jolie Martine et à naviguer du côté obscur d'internet afin de savoir qui se cache derrière tout ça.

Honnêtement, l'enquête par elle-même n'est pas ce qui m'a le plus intéressée dans ce roman. J'étais quand même curieuse de voir de quelle manière Requiem allait bien pouvoir s'occuper de ces démons-là (puisqu'il s'agit de son gibier préféré) sans attirer l'attention de la police, mais à part ça on reste plutôt en surface. 
Ce n'est pas l'intrigue de l'année, de celles qui vous tiennent en haleine ou autre: non, ce qui est intéressant ici, c'est de voir comment notre curé va s'en sortir, s'il va sortir l'artillerie lourde et dézinguer à tout va ou la jouer en finesse (chose qu'il ne semble pas connaître).

Bref, ça file à cent à l'heure, et à peine le temps de s'installer que c'était déjà terminé: dommage! Mais la bonne nouvelle, c'est que Requiem revient bientôt! J'espère que ses nouvelles aventures seront aussi déjantées mais aussi un poil plus creusées. J'ai envie de voir cet univers s'étoffer et de passer plus de temps avec ce curé qui a le mérite de tout faire bouger!

J'ai lu ce livre en LC avec Tautiton, pour lire son avis c'est par ici! 

lecture très agréable

Logo Livraddict

2 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu ce genre d'enquêtes mais pourquoi pas ^^.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il faut tenter, après ça passe ou ça casse...

      Supprimer