dimanche 18 mai 2014

La Voleuse de livres

Je voulais lire La Voleuse de livres depuis plus d'un an, et il aura fallu la sortie du film et la réédition poche pour que je décide de me lancer dans l'aventure.

Rares sont ceux qui peuvent se vanter d'avoir croisé la Mort et d'en avoir réchappé. Plus rares encore sont ceux qui réussissent à éveiller sa curiosité. Et pourtant...
Liesel Meminger, elle, a croisé 3 fois sa route, et chaque fois la Mort l'a laissée partir. Est-ce son statut d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cette faveur, ou bien son secret, qui l'aide à tenir, et qui a inspiré à la Mort son joli surnom de Voleuse de livres?

Que ce soit clair, ce livre est un bijou! J'ai tout aimé, les personnages, l'alternance entre humour et gravité, et toutes ces émotions délivrées page après page.

J'ai lu que certaines personnes avaient été un peu perturbées par le choix de narration : en effet, toute l'histoire nous est racontée par la Mort, et le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a un sacré sens de l'humour! Il est cependant vrai qu'un détail peut être gênant: elle spolie pas mal, nous raconte les évènements à venir, puis nous les explique plus en détail une fois qu'ils sont en train de se dérouler.
Je reconnais que ça peut être déroutant, mais pour ma part ça ne m'a absolument pas gênée, au contraire! J'ai trouvé ce mode de narration très plaisant et original, ça me donnait envie de tourner les pages encore et encore afin de savoir pourquoi tel ou tel évènement allait avoir lieu.

Nous sommes donc dans l'Allemagne nazie de la seconde guerre mondiale, et dès le départ la Mort nous annonce avoir rencontré trois fois Liesel, et l'avoir à chaque fois laissée repartir.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que Liesel démarre mal dans la vie: son petit frère meurt alors qu'ils voyagent en train avec leur mère pour se rendre dans leur famille nourricière, ce qui est l'occasion de la première rencontre avec la Mort. Celle-ci nous dévoile ensuite quelques détails sur les deux autres rencontres, mais il faudra attendre un peu avant d'y assister!

Liesel est une petite fille adorable, pleine de vie malgré les circonstances, qui aime faire des bêtises avec son meilleur ami Rudy, jouer au foot, et... voler des livres. Sa relation avec Hans, son père nourricier, est pleine de tendresse, de respect et d'amour. 
Rosa, la mère, cache sous ses airs bourrus un cœur d'or, elle est sévère mais toujours juste, et au fond elle adore Liesel, même si elle ne le montre pas. Rudy et son obsession d'obtenir un baiser m'ont souvent fait sourire, comme sa passion pour Jesse Owens.

J'ai également aimé suivre l'évolution de la relation entre Liesel et la femme du maire. Cette dernière a perdu son fils, et depuis elle se punit. Si au départ j'ai vu en elle un personnage loufoque et pas forcément utile, j'ai vite compris qu'il n'en était rien: c'est une femme qui souffre, et l'amour des livres, qu'elle partage volontiers avec Liesel, est peut-être la seule chose qui puisse la sauver.

Mais la relation qui m'a le plus bouleversée, c'est celle nouée entre la fillette (et donc les Hubermann) et le jeune juif Max, qu'ils vont cacher dans leur cave malgré le danger. C'est avec ces deux personnages que j'ai ressenti les plus fortes émotions: la joie, la tristesse, la complicité...

Et que dire de la fin, si ce n'est qu'elle m'a bouleversée: j'ai tourné la dernière page à presque 2h du matin, en larmes: cette fin est d'une incroyable tristesse, et pourtant elle est parfaite. La Mort tient toutes les promesses faites au début, et c'est avec un gros pincement au cœur que j'ai refermé mon livre.
C'est un coup de cœur absolu, que je conseille à tout le monde, malgré la gravité de son thème.


 coup de cœur!

Logo Livraddict

4 commentaires:

  1. Je ne peux qu'approuver tout ce que tu viens de dire ! Coup de cœur absolu :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Il y avait bien longtemps que je n'avais pas ressenti autant de choses en lisant un livre! ^^

      Supprimer
  2. Hâte de le lire il est dans ma PAL =D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vas te régaler alors, il est juste excellent!

      Supprimer