mercredi 15 avril 2015

Le silence de la peur

C'est le premier livre que je lis de Karen Rose, et si la couverture ne paye pas de mine, le résumé lui me faisait franchement envie. Le hasard fait bien les choses, puisque j'ai quasiment tout aimé...


Cela fait sept ans que Caroline Stewart, alias Mary Grace Winters, vit sous une fausse identité à Chicago avec son fils Tom. Sept ans que, chaque matin, elle redoute que son mari, un policier violent qui la maltraitait avant qu'elle ne prenne la fuite avec son petit garçon, la retrouve. 
Malgré ses peurs, à Chicago, Mary Grace a repris goût à la vie et elle est déterminée à laisser son douloureux passé derrière elle. Au point de se laisser aller à une relation amoureuse avec son nouveau collègue, Max Hunter. Max, le seul homme en qui elle devine une blessure ancienne et profonde qui fait écho à la sienne. 
Pourtant, Mary Grace l'ignore encore, son passé est plus que jamais sur le point de resurgir et de faire voler en éclats la vie paisible qu'elle s'est construite. Car son mari est sur sa trace...

J'ai passé un excellent moment en compagnie de ce livre. J'en avais déjà lu un autre dans le même style, Jusqu'à ce que la mort nous sépare de Lisa Gardner, qui m'avait bien plu mais qui restait plus dans l'analyse psychologique des personnages que dans l'action pure.
Ici, nous retrouvons donc un peu le même thème: une femme battue par son mari qui est un excellent flic que personne ne songerait à soupçonner, et qui décide de s'enfuir pour échapper à son bourreau.

Si l'héroïne de Lisa Gardner, Tess, s'enfuit afin de gagner du temps afin de s'entraîner afin d'affronter son mari, Mary Grace, elle, a choisi de se faire passer pour morte afin d'échapper à sa vie. L'ancien mari de Tess est connu pour avoir tué plusieurs personnes et c'est à cause de sa dénonciation qu'il finit en prison, tandis que personne ne se doute de quoi que ce soit à propos du mari de Mary Grace. 

Quand celle-ci essaie d'appeler au secours, les gens détournent les yeux, et personne ne fait rien pour l'aider. Wow, quoi. Robert, son mari, la fait passer pour une pauvre cruche ignorante et maladroite qui se cogne partout, et tout le monde le croit. Wow, encore.
Il faut que Mary Grace "chute" et se brise le dos dans les escaliers pour qu'enfin des infirmières ouvrent les yeux. Grâce à elles, Mary Grace va trouver la force en elle de fuir, afin de se protéger et de protéger son fils.

Vous l'aurez compris, je me suis pas mal attachée à Mary Grace/Caroline. Je l'ai trouvée incroyablement forte, même si parfois certaines de ses réactions m'ont paru un peu excessives. 
J'ai eu un véritable coup de foudre pour le personnage principal masculin de ce roman, j'ai nommé Max Hunter. Quel homme! J'en aurais bien fait mon quatre heures! Ahem... Max Hunter, donc. Un homme bourru mais sensible et attachant, qui n'a pas été épargné par la vie lui non plus. Il a dû abandonner son rêve de carrière sportive suite à un accident qui l'a laissé handicapé, obligé de marcher avec une canne.

Nos héros ont tous deux été cruellement blessés par la vie, marqués dans leur chair, ils en ont bavé et ont tenté de se relever avec plus ou moins de succès, et s'acceptent tels qu'ils sont. Si Caroline essaie de relativiser et d'avancer, c'est plus difficile pour Max. Ils ont tous les deux perdu beaucoup de choses, en-dehors de leur mobilité, et ce n'est pas facile à surmonter.
Du coup, ils ont chacun un caractère bien trempé, et souvent ça fait des étincelles!

Des étincelles, il y en a aussi sur le plan physique. Max est très bel homme, très protecteur, limite macho, mais il fait preuve de beaucoup de douceur et de patience avec Caroline. Il a compris qu'elle avait vécu un véritable drame, pourtant il ne fuit pas.
Il y a quelques prémices, chaque fois interrompus, mais une seule vraie scène de sexe. C'est très beau, très sensuel, bien écrit et pas vulgaire. C'est bien amené et bien intégré au récit, donc absolument pas dérangeant. Eh oui, pour une fois il y a une scène de sexe et je n'ai rien à y redire! ^^

L'autre grande force du récit, c'est bien sûr la traque. Robert est un personnage complexe, persuadé d'être au-dessus de tout le monde, et prêt à éliminer tous ceux qui se dressent sur son passage. Il m'a franchement fait froid dans le dos, il est calculateur et manipulateur, il n'a peur de rien, c'est un monstre de cruauté prêt à tout pour retrouver son fils et éliminer Mary Grace.
L'auteur a réussi à donner un sentiment d'urgence, plus j'avançais dans le récit, plus je sentais l'imminence du danger, et plus j'avais peur pour Tom et Caroline.

Mais alors, si j'ai autant apprécié ce roman, pourquoi ne reçoit-il pas la mention coup de cœur? A cause de la fin. Je pense que j'aurais enlevé une bonne dizaine des dernières pages. C'est cucul, ça dégouline, et c'est vraiment dommage. 
Un évènement important se déroule dans cette fin, et pour ma part je me serais arrêtée juste après. Ce qui suit est superficiel et guimauve, et ça m'a presque gâché l'excellent sentiment que j'avais eu avec cette lecture.

Il n'en reste pas moins que c'est un excellent roman et que j'ai passé un très bon moment. L'auteur m'a tenue en haleine du début à la fin, et je ne peux que le recommander.

lecture très agréable

Logo Livraddict

Ce livre a été lu dans le cadre du challenge "Un mot, des titres" sur le blog de Calypso.

http://aperto.libro.over-blog.com/article-challenge-un-mot-des-titres-session-20-120588750.html

Tous les billets pour cette session "Peur" sont disponibles ici!



Ce livre compte également pour le challenge Les dames en noir.

http://pinklychee-millepages.blogspot.fr/p/challenges-2015.html

6 commentaires:

  1. Ce livre m'intrigue. Je me laisserais bien tenter ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ahh dommage que la fin ait fait que ça ne soit pas un coup de coeur! je ne connaissais pas en tout cas et je suis assez intriguée :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un achat au hasard, comme quoi des fois il fait bien les choses ^^

      Supprimer
  3. Les thrillers et moi, on s'aime d'amour! Je note celui là!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu fais bien, je pense qu'il pourrait te plaire :)

      Supprimer