jeudi 21 mai 2015

Hiver noir

J'ai choisi ce livre un peu au hasard lors de la dernière Masse Critique de Babelio, attirée par la sublime couverture (elle est encore plus belle en vrai!) et le résumé de ce livre. Le moins que l'on puisse dire, c'est que cette lecture aura été riche en surprises!

Voilà longtemps que Mélisande rêvait de découvrir les vastes paysages glacés d’Islande. Accompagnée de Liv, sa meilleure amie, l’étudiante espère que ce voyage lui permettra de panser les blessures laissées par ses récents échecs.
Mais le destin ne semble pas vouloir lui accorder de répit. Dehors, la terre tremble tandis que des cendres noires viennent couvrir la lande. Le caractère de Liv change brusquement, sans raison apparente, et Mélisande s’inquiète. Qui est cette jeune femme qu’elle seule semble voir? Peuvent-elles vraiment faire confiance à Ármann, ce jeune homme qui leur offre l’hospitalité?
Troublée, déboussolée, Mélisande cherche un bref soulagement dans les antidépresseurs. Elle ne sait plus ce qu’elle doit faire ni ce qu’elle doit croire. Car comment savoir où s’arrête la réalité et où commence la folie?

Mélisande est une jeune étudiante qui vient d'échouer son agrégation. Depuis toujours, elle est trop sensible, toujours à fleur de peau, et cette fois l'échec la marque plus profondément encore puisqu'elle sombre dans la dépression.
Sa meilleure amie Liv est tout son contraire: chaleureuse, enjouée, extravertie, elle propose à Mélisande de faire le voyage dont celle-ci rêve depuis des années: les voilà donc parties pour l'Islande. Mais une fois là-bas, tout ne se passe pas comme prévu...

La première chose à m'avoir surprise, c'est que ce livre soit écrit à la première personne. Je ne sais pas pourquoi, mais je m'attendais à un récit avec un point de vue externe ^^'
Une fois cette surprise passée,  je me suis donc plongée dans ce court roman, qui malgré son petit nombre de pages (128) nous réserve un très beau voyage en Islande. Je ne connais pas du tout ce pays, et ce livre a été l'occasion d'en apprendre un peu plus. Car le point fort ici, ce sont les descriptions des paysages. J'ai vraiment voyagé aux côtés de Mélisande, j'ai eu l'impression d'y être, bref dépaysement garanti avec ce livre!

De plus, l'écriture de Céline Rosenheim est très belle, très fluide, elle a réussi le pari de m'embarquer totalement dans son histoire. L'ambiance est assez sombre, entre le volcan qui entre en éruption, les nuages de cendre et la neige qui du coup devient noire. Ajoutez à cela les relations tendues entre les personnages...

J'ai vécu toutes les sensations de Mélisande, j'ai senti ses doutes, son émerveillement, mais j'ai aussi ressenti toutes ses pensées négatives. Mélisande se décourage assez facilement et a très vite fait de ne voir que le mauvais côté des choses. Chaque fois que je faisais une pause dans ma lecture, je me sentais aussi déprimée qu'elle, et si niveau écriture l'auteur nous fait à merveille passer les sentiments, par contre j'avoue avoir trouvé cela parfois assez pesant.

Du coup, j'ai eu du mal à m'attacher à Mélisande. Je l'ai trouvé un peu trop passive, et son côté pessimiste n'a pas arrangé les choses.
De même, j'ai trouvé dommage de ne rien connaître des mythologies nordiques. Je ne connaissais pas le Ragnarök, qui annonce la fin du monde, ni Líf et Lífþrasir, le seul couple humain survivant à cet évènement prophétique, mais au moins cela m'aura permis d'apprendre de nouvelles choses!

Malgré quelques points négatifs, j'ai passé un moment agréable en compagnie de ce livre. A éviter peut-être si vous êtes vous-même dans une période pas très joyeuse de votre vie!

lecture sympa

Logo Livraddict


Encore merci à Babelio et à leur Masse Critique pour m'avoir permis de découvrir ce livre!

Merci également aux Editions Flammèche pour cet envoi!

6 commentaires:

  1. Ca a l'air plutôt sympa, c'est vrai que la couverture est vraiment magnifique :) Par contre, ça a l'air très court...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La couverture est encore plus belle en vrai! 128 pages ça peut paraître court, mais il y a un vrai début, une vraie histoire et une vraie fin, donc ça me va :)

      Supprimer
  2. La couverture est plutôt jolie! J'aime bien l'idée, mais en 128 pages, ça parait short!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est magnifique! Et il ne fait que 128 pages certes, mais avec une histoire complète, des descriptions de paysages splendides et une vraie fin! :)

      Supprimer
  3. Je ne sais pas si c'est un livre qui me tenterait...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est assez particulier :)

      Supprimer