mardi 12 décembre 2017

Guinevere, la dame blanche

🎃 J'aime tout ce qui se rapporte Ă  la lĂ©gende arthurienne, et il va sans dire que j'avais hĂąte de lire cette nouvelle variante de l'histoire d'Arthur et GueniĂšvre...

🎃 Lorsque Arthur Ă©pouse Guinevere de Carmelide, le royaume de Camelot semble retrouver un peu de l'Ă©clat ancien, du temps de l'alliance entre les elfes et les hommes. Merlin met cependant le roi en garde: la beautĂ© et l'apparente fragilitĂ© de la jeune reine cachent une nature bien plus effrayante, dont son nom vĂ©ritable, Gwenwyffar, "Blanc FantĂŽme" est le sombre prĂ©sage. Alors que des armĂ©es de monstres, qu'on croyait vaincues Ă  jamais, se rĂ©pandent de nouveau sur les terres des hommes, Camelot s'enfonce peu Ă  peu dans la guerre, les complots et les trahisons. Entre la Dame Blanche et le mage d'Arthur, un combat s'engage pour la survie du royaume.

🎃 De Jean-Louis Fetjaine, j'avais dĂ©jĂ  lu Les Chroniques des Elfes que j'avais beaucoup aimĂ©es malgrĂ© l'ambiance assez sombre qui s'en dĂ©gage. N'ayant toujours pas sous la main La trilogie des Elfes, je me suis dit que j'allais tout de mĂȘme profiter du Pumpkin Autumn Challenge pour me lancer dans cette histoire, que je trouvais parfaite pour une lecture d'automne.

🎃 J'avoue avoir Ă©tĂ© surprise par cette lecture. Ce n'est pas la premiĂšre fois que je lis des versions assez diffĂ©rentes de la lĂ©gende d'Arthur, et lĂ  je pense notamment au livre de Bernard Cornwell, qui raconte les choses d'un point de vue parfaitement historique, sans fantaisie ni magie, si bien que l'histoire est au final bien loin de ce que l'on connaĂźt habituellement.

🎃 Ici c'est la mĂȘme chose, mais j'avoue avoir Ă©tĂ© un peu dĂ©rangĂ©e par le point de vue choisi par l'auteur et ce pour une simple raison: le rĂŽle des femmes. Je ne me prĂ©tends pas fĂ©ministe, mais lĂ  honnĂȘtement il n'y en a pas une pour racheter l'autre, elles sont toutes mauvaises, menteuses, sorciĂšres, manipulatrices, bref aucun n'est vue de façon positive et c'est un peu dommage.

🎃 NĂ©anmoins, cette version permet d'apporter un autre Ă©clairage sur cette histoire: ici, Arthur est vieux et fatiguĂ©, on sent qu'il en a assez. Son mariage avec Guinevere n'est pas heureux et celle-ci ne fait guĂšre d'efforts pour tenter d'aplanir les choses. Merlin semble prĂȘt Ă  quitter le monde des hommes et Ă  les laisser se dĂ©brouiller seuls. Lancelot tombe amoureux de la reine, mais ce n'est mĂȘme pas un amour sincĂšre puisqu'il est victime d'une sorte de malĂ©fice.

🎃 Et pourtant, je ne me suis pas vraiment ennuyĂ©e pendant ma lecture. J'ai dĂ©testĂ© le personnage de Guinevere, si froide et si distante, mais j'ai aimĂ© ce parti pris choisi par Jean-Louis Fetjaine. Je pense cependant que j'aurais quand mĂȘme dĂ» lire La trilogie des Elfes d'abord, car toute l'histoire n'en forme finalement qu'une. J'ai ressenti un petit manque de ce cĂŽtĂ©-lĂ , mais je pense que c'est un ressenti personnel, car il est malgrĂ© tout possible de lire ce livre indĂ©pendamment sans souci.

🎃 Au final, je dirais que ce livre est une bonne rĂ©Ă©criture de la lĂ©gende arthurienne, on se concentre vraiment sur le cĂŽtĂ© fantastique/mystique de l'histoire, dommage juste que la vision de la femme soit aussi nĂ©gative.

🎃 lecture sympa 🎃

Logo Livraddict

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire