jeudi 19 décembre 2013

Glacé

J'ai longtemps hésité à me procurer puis à lire ce livre, malgré les critiques enthousiasmantes de certaines blogueuses. J'avais peur de ne pas aimer, cette histoire de cadavre de cheval décapité accroché à une falaise me faisait un peu peur, dans le sens où je ne savais pas du tout à quoi m'attendre...


Dans une vallée des Pyrénées, à Saint-Martin-de-Comminges, les ouvriers d'une centrale hydroélectrique découvrent le cadavre décapité d'un cheval accroché au sommet du téléphérique.
Le même jour, une jeune psychologue suisse prend son poste au sein de l'institut psychiatrique de haute sécurité qui se trouve dans la vallée.
Le commandant Servaz, en charge de l'affaire, se retrouve plongé dans l'enquête la plus étrange de sa vie: y aurait-il un lien entre la mort du cheval et l'asile psychiatrique?

Je dois dire que je ne regrette absolument pas ma lecture: j'ai été littéralement transportée au cœur de cette enquête, une fois le livre commencé, il a été difficile de m'arrêter!
J'ai certes trouvé le début un peu bizarre, surtout avec ce cheval accroché en haut de la falaise, mais une fois le commandant Servaz entré en scène, j'ai été scotchée: il reste d'ailleurs mon personnage préféré dans ce livre, avec Espérandieu.

Les deux personnages que j'ai le moins appréciés dans le roman sont le Dr Xavier et le juge Confiant (qui porte très mal son nom!). Je les ai trouvés louches, imbus d'eux-mêmes, ce n'est pas pour rien qu'ils sont amis! Quant à vous dire s'ils sont coupables, haha lisez le livre et vous saurez! ;)
J'ai beaucoup apprécié Charlène, la femme d'Espérandieu: belle, troublante, elle fait tourner la tête de Servaz. Elle incarne une véritable tentation, et j'ai aimé la possibilité d'un triangle amoureux (on en saura sans doute plus à ce sujet dans Le cercle, le nouveau roman de l'auteur ^^).
Irène Ziegler, partenaire de Servaz sur l'enquête, est un personnage intéressant car assez complexe: c'est une femme discrète, qui a des secrets à cacher, qui porte des zones d'ombres en elle, et à qui il faudra beaucoup de courage pour oser enfin les affronter... Je l'ai beaucoup aimée, j'ai compris certaines de ses réactions, même si elles ont parfois quelque peu ralenti l'enquête.

Il est un personnage dont je n'ai pas parlé, car je me suis posé des questions à son sujet tout au long de ma lecture: Diane Berg, la psychologue. Je n'ai pas arrêté de me demander ce qu'elle fichait là. Je me suis même demandé pourquoi elle figurait dans le résumé de quatrième de couverture, tant j'ai trouvé son personnage fade et presque inutile: dommage en effet qu'il faille attendre la toute fin du livre pour connaître sa véritable utilité, je l'ai trouvée sous-exploitée...

Je me suis posé beaucoup de questions, j'ai forgé tout un tas d'hypothèses (certaines valables, d'autres un peu plus farfelues), j'ai eu mes personnages chouchous, j'en ai soupçonné certains (à tort ou à raison)...
Je me suis demandé quel était le rôle de Julian Hirtmann, l'un des sociopathes enfermé à l'institut psychiatrique, dans toute cette affaire, s'il avait un(e) complice, s'il était vraiment coupable ou s'il servait juste de bouc émissaire...

Bref, vous l'aurez compris, j'ai vraiment apprécié ma lecture. Pourtant, ce livre n'est pas exempt de quelques défauts: je lui ai trouvé quelques longueurs et répétitions, certains passages auraient pu être écourtés, par moments j'ai trouvé qu'on tournait en rond, mais peut-être est-ce fait exprès, pour nous faire ressentir que l'enquête piétine... Mais fort heureusement, ces petits détails sont de moindre importance!

J'ai aussi beaucoup aimé la place accordée à la météo: à force de lire des descriptions de tempête de neige et autres bourrasques de vent (sans compter les chambres glaciales), j'ai passé ma lecture sous ma couette, avec la sensation de sentir le froid s'infiltrer jusque chez moi: Glacé porte très bien son nom!

Glacée, je l'ai été aussi à la fin, lorsque toutes les cartes m'ont enfin été révélées. Je ne l'ai pas vu arriver, ça a été une très bonne surprise! Certes, j'avais deviné certains éléments, mais certains de mes soupçons se sont avérés être complètement faux!
D'autres personnages, que je trouvais extrêmement sympathiques (non, je ne vous dirai pas de qui il s'agit!), se sont finalement révélés être coupables, et là aussi grosse surprise, je ne m'y attendais pas!

En bref, Glacé est un roman surprenant, dont les pages se tournent toutes seules, avec un style fluide et une atmosphère oppressante, et qui porte vraiment très bien son nom: sueurs froides garanties! Je vous le recommande chaudement! (haha ^^)


 lecture agréable

Logo Livraddict

6 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais c'est vrai que le cadavre du cheval fait que je n'ai pas super envie de m'y mettre...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement ce n'est qu'un détail si je puis dire, l'enquête ne se focalise pas dessus, sinon c'est sûr que c'est un poil glauque ^^

      Supprimer
  2. J'ai toujours eu envie de le lire mais va savoir pourquoi, j'ai peur de ne pas accrocher!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'au début c'est un peu space, on se demande où cette histoire de cheval va nous mener, puis hop sans vraiment comprendre comment on se retrouve totalement embarqué dans l'histoire, et là dur dur de lâcher ce livre!
      Franchement, donne-lui sa chance, c'est un très bon thriller! ;)

      Supprimer
  3. Un peu de mal à accrocher au début, mais c'est vrai que je l'ai trouvé beaucoup mieux par la suite ! Il faudrait que je lise la suite et son dernier sorti maintenant ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La même, surtout que les deux sont dans ma PAL ^^

      Supprimer