mardi 1 mars 2016

Une nuit à New York

Ce livre traînait dans ma PAL depuis presque un an alors même qu'à la base le résumé me tentait énormément. Le challenge chez Azilis a donc été l'occasion idéale de le sortir!

Il y a trois semaines, deux jours et vingt-trois heures qu'elle m'a dit "c'est fini". Et la voilà déjà avec un autre. Ils s'approchent du comptoir. Il faut que j'agisse. Je me tourne vers une fille que je ne connais même pas, et je lâche: "Tu veux bien être ma copine pendant les cinq prochaines minutes?" 
Nick et Norah n'ont rien en commun. Sauf un premier baiser, censé durer cinq minutes. Et qui va se prolonger toute une nuit. Une seule nuit?

Je dois avouer que ce livre ne m'a pas fait grande impression. Je suis restée extérieure à tout ce qui arrivait à Nick et Norah, et même si j'ai trouvé l'évolution de Nick intéressante, je n'ai pas franchement accroché à leur histoire.
Nick, bassiste hétéro au sein d'un groupe de punk gay, vit assez mal sa rupture avec Tris, qui l'a largué brutalement et qui ce soir apparait au bras d'un autre. Norah, elle, vit une relation difficile avec un jeune homme qui semble aimer jouer au chat et à la souris avec elle et qui au fond ne fait que l'humilier.

Avouons que niveau relationnel, ces deux-là partent avec un lourd handicap. Pourtant, ils vont apprendre à se découvrir bien au-delà de leur fameux premier baiser et des cinq minutes demandées par Nick. Lui espère rendre Tris jalouse, Norah espère (se) démontrer qu'elle n'a rien d'une fille frigide, contrairement à ce que prétend Tal, son ex-petit ami.

De nos deux protagonistes, j'ai de loin préféré Nick. C'est un mec sympa, un bon petit copain qui écrit des chansons pour sa copine même si parfois son côté bon toutou peut exaspérer. Il sortait avec Tris, qui passait son temps à le tromper, et lui ne voyait rien et personne ne s'est même donné la peine de lui expliquer qu'il perdait son temps avec elle. Forcément, la rupture a été une vraie claque dont il peine à se remettre.
J'ai moins accroché avec Norah, je l'ai trouvée assez froide et détachée, et même si ce n'est qu'un genre qu'elle se donne, ça lui donne un petit côté franchement agaçant. Elle espère trouver un jour un garçon en qui elle pourra avoir confiance et qui l'aimera assez pour la faire sortir de sa coquille.

Il y avait donc matière à faire, seulement voilà, je me suis ennuyée. J'aurais aimé être touchée par la relation naissante entre Norah et Nick seulement ça n'a pas été le cas. J'ai trouvé que le style était assez jeunesse et que ça tirait en longueur. 
L'idée de départ était franchement sympa, mais ensuite nos deux héros jouent au jeu du chat et de la souris, n'osent pas se parler franchement et se dire qu'ils se plaisent. On tourne en rond, du coup j'ai trouvé tout ça très long et plus d'une fois je me suis fait violence pour reprendre ma lecture.

Bref, ce livre et moi ça ne l'a pas vraiment fait, mais je suis sûre qu'il plaira à ceux qui apprécient le YA!

lecture sympa, sans plus

Logo Livraddict



Ce livre a été lu dans le cadre du challenge "Un mot, des titres" chez Azilis.

https://aziquilit.wordpress.com/


Tous les billets pour cette session "Nuit" sont disponibles ici!

6 commentaires:

  1. Le résumé me plait et malgré les quelques points négatifs que tu donnes, j'ai bien envie de découvrir ce livre :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors j'espère qu'il te plaira plus qu'à moi :)

      Supprimer
  2. J'avais bien aimé le livre et le film :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui tiens, il faudrait que je regarde le film histoire de comparer ^^

      Supprimer